Identifiez-vous : Mot de passe :     
Mot de passe perdu
 

L'actualité en Union des Comores

Dans le numéro 292 de La lettre de Malango
Comores
Politique

Passation de pouvoirs entre Sambi et Ikililou

Par Ahmed Abdallah Mguéni
Jeudi 27 Janvier 2011 à 06:15:24

L’investiture du nouveau président de l'Union des Comores est fixée au 26 mai 2011.

Poignée de mains entre A. A. Sambi et Ikililou Dhoinine en juillet 2009.
© E.T./Malango

La nouvelle était attendue de tous. Dans les discussions, on ne parlait que cette date. Aujourd'hui, elle est connue. « L’investiture est fixée au 26 mai 2011 », a-t-on appris des sources proches du dossier.

Conformément à ses recommandations, la cour constitutionnelle a reçu officiellement une correspondance des deux présidents qui confirme cette date pour la passation de pouvoirs. La cour constitutionnelle avait en effet décidé que cette date devait être fixée en concertation par les deux hommes.

Cette date du 26 mai était la date buttoir fixée par les accords du 16 juin 2010, sur la gestion de la période intérimaire, proposé par les médiateurs de la communauté internationale qui convenaient que « les président sortant et son successeur s’entendent pour la date de l’investiture qui ne va pas dépasser le 26 mais 2011 ». Le président Sambi a donc fait le choix de rester au pouvoir le plus longtemps possible.

Selon un responsable de la présidence de la république, le choix de cette date est fait « pour le bien pays ». « Comme nous sommes du même camp, on a jugé utile de ne pas précipiter les choses. On veut bien préparer le passage du témoin pour qu’il se fasse en douceur. L’idée est d’assurer une meilleure continuité des affaires de l’Etat pour ne pas qu’il ait une cassure brusque au détriment du pays », déclare un des barons du pouvoir qui officie au niveau de Beit Salam.

Avec cette date, le président sortant aura donc réussi son pari de régner cinq ans comme il e avait l'intention en organisant le référendum du 17 mai 2009 qui entérinait le changement de la constitution, avec, notamment l'allongement du mandat présidentiel. En se maintenant jusqu’au 26 mai 2011, Sambi aura donc réussi à rester cinq ans à la tête du pays alors que la constitution en vigueur au moment de son élection ne prévoyait que quatre années.

A.A.M.

Vos commentaires sur ce sujet

  • (restera invisible)
  • image de securisation du formulaire

Votre adresse IP enregistrée avec votre commentaire : ec2-54-243-12-156.compute-1.amazonaws.com

Nous vous rappelons que les commentaires sont publiés sous
l'entière responsabilité de leurs auteurs
.

2 commentaires sur cet article.
Les derniers commentaires :

9624 - ABDOU ANTOY : Je serais curieux de savoir quel pays, au monde, a connu près de 5 mois d'attente pour proceder à l'investiture de son président ou ses gouverneurs élus au suffrage universel direct.
J'espère que les Autorités comoriennes qui ont pris cette délicate initiative mettront tout en oeuvre pour que ...

Répondre à ce commentaire

9620 - soulaimana : Pour un Président dont certaines des prérogatives ont été retirées et un Gouvernement supposé ne gerer que les affaires courantes, attendre le 26 mai pour faire la passation ne doit pas être motivant. Est ce que c'est une situation acceptable pour un pays où tout est problème?
Répondre à ce commentaire

Lire tous les commentaires

© Malango Actualité - Reproduction et diffusions strictement interdites sauf accord écrit

3525 / 3254

Pub

Malango sur mobile

Recherche par région & date

et/ou entrez une date :
- -

Pour faire une recherche sur un mois entier,
n'entrez pas le jour :=)

image Flux RSS

L'actu au jour le jour

Les plus lus

Articles les plus lus depuis un mois